COLLABORATION ENSA TOULOUSE / FPI

Article de Presse Bienvenue à Bord, Actualités du 16 Septembre 2022, Toulouse sur la présentation des travaux des étudiants du master 'Le Jardin Métropolitain' de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse encadrés par Pr. Uli Seher, Marc Raymond et Jérôme Classe en collaboration avec la Fédération des Promoteurs Immobiliers Toulouse Occitanie représentés par Stéphane Aubay et Laetitia Vidal:




Deux ans plus tard, après la crise liée au Covid, les professionnels de l’immobilier neuf et les étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse reprennent à nouveau leurs réflexions sur la Ville de demain afin d’apporter des réponses aux grands enjeux de développement.


Cette année c’est sur le thème « Jardin Métropolitain – Les Espaces verts du 21ème siècle » que les étudiants en Master ont travaillés pour leur projet de fin d’études.


Depuis 2015, la Fédération des Promoteurs immobiliers Occitanie Métropole et l’ENSA de Toulouse collaborent au sein d’un projet pédagogique novateur pour imaginer la métropole toulousaine de demain. Ce module d’enseignement a pour but de créer une réflexion partagée entre professionnels de la promotion immobilière, enseignants et étudiants, afin de faire émerger des visions communes et des solutions innovantes aux défis du développement urbain.


Il permet aussi aux étudiants de mieux connaître la diversité des acteurs du secteur et leurs modes de travail, facilitant ainsi leur intégration professionnelle.

Les enjeux du projet

  • Enjeux écologiques

  • Enjeux sociaux

  • Enjeux économique

Les grandes questions abordées

  • Quelles seront les séquences paysagères qui permettront de réintroduire la biodiversité dans la ville ?

  • Comment ces jardins, ces parcs… viendront-ils rééquilibrer la Métropole de demain ?

Les projets de cette édition 2022

Le Port de l’embouchure « Rencontre et rupture : Désenclaver les Sept Deniers » La constructibilité permet de compléter cette partie de la ville avec des équipements tournés vers l’eau. Sur l’ancien emplacement de la rampe, vers le pont de l’Embouchure, devient l’emplacement de deux équipements qui mettent en valeur le plan d’eau du port de l’embouchure.


Ecole primaire, un espace culturel, des kiosques guinguettes Dans ce socle, un espace enterré accueille un programme culturel (bibliothèque et ateliers) qui permet une flexibilité temporelle au lieu, et qui sera ouvert au quartier en dehors des horaires d’école. Au niveau des quais du canal latéral, viennent se rattacher les cuisines qui pourront alors être alimentées par la voie fluviale. La cantine se tourne, par une grande façade vitrée, sur le parc du port et peut, en dehors des horaires devenir une salle polyvalente.


Le pôle sportif Ce pôle qui offre une vue imprenable représente un véritable emblème du sport en hommage à l’ancien emplacement du stade Toulousain.


Le port de cinquante La ferme de cinquante est située à l’entrée de la métropole et constitue ainsi un endroit idéal pour cette logistique agricole et pour la transformation de ses denrées. Afin de rendre cette ferme accessible au transport fluvial un port est créé. Avec la matière extraite de la construction du bassin, des briques de terres cuites sont utilisées pour construire les bâtiments nécessaires.


Le port des cinquante – La plateforme de transformation agroalimentaire Un système constructif simple permet la mise en œuvre de deux matériaux principaux : la terre et le verre. Les éléments se succèdent de façon à former une unité bâtie.


Une plateforme commerciale : reconnecter la ville au Canal.


Un marché fluvial post carbone Le parti pris du projet est de rendre vivant le Canal du midi, tout en essayant de conserver une identité en lien avec la navigation fluviale. C’est pourquoi la mise à disposition d’un marché post carbone ouvre le site aux habitants tout en activant le canal comme moyen de transport écologique.


Une passerelle habitée Pour rejoindre le côté droit du port saint sauveur une passerelle voit le jour devenant en même temps un support pour la capitainerie, un restaurant et un bar. L’identité du canal n’a jamais été aussi forte.


Un trait d’union entre deux rives La réhabilitation du bâtiment Daniel faucher propose un nouveau lien vers le quartier Empalot tout en faisant valoir le patrimoine d’usage. Ce troisième lien met en valeur l’interconnexion des quartiers et contribue à un usage métropolitain.


L ‘auberge culinaire, une passerelle restaurant comme porte d’entrée au grand parc Garonne. Cette nouveauté donne une nouvelle dimension au bâtiment. C’est un élément de jonction, et l’aboutissement d’un parcours, dans la mesure où il se crée une liaison sur tous les plans : au niveau de l’ile il fait la transition entre les cheminements de la résidence universitaire et la nouvelle trame verte de l’ile, tandis qu’à l’échelle du quartier, il créé une nouvelle porte d’entrée pour l’ile du ramier.


C’est grâce à l’aide et le soutient des promoteurs de la FPI qui sont venus partager leur expertise et leur expérience avec les futurs architectes au travers de conférences et ateliers que des projets ont pu émergés.

Un bel avenir pour les futurs acteurs de l’immobilier et de l’architecture.