NOUS TROUVER :

Tél :  + 33 1 48 00 06 93

Fax : + 33 1 48 24 21 60

Email : brs@brsarchi.com

NOUS CONTACTER:

  • Black Instagram Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black YouTube Icon

© 2019 BRS architectes ingénieurs l Tous droits réservés l mentions légales

Enseignement

Architectes au vingt et unième siècle

Les bouleversements démographiques et sociétaux imposent à tous un nouveau rapport à l’espace et au temps. L’accès à la culture, à la santé, aux pôles d’emploi et de loisirs, qui rend nos villes de plus en plus attractives, accroît simultanément le besoin spatial.


Cette nouvelle ville, la métropole, phagocyte son environnement proche et se poly-centralise. De nouvelles distances sont créées, appelant une reconfiguration profonde de l’espace public appuyée sur la mécanisation. La création de passerelles spatiales, temporelles et sociales entre ces différents pôles apparaît comme un des grands enjeux de la ville contemporaine. La métropole n’existe pas indépendamment des autres : elle tire sa valeur économique des interactions qu’elle entretient dans le réseau des villes.


La pensée de l’urbain au XXIème siècle ne peut faire abstraction de la question cruciale de la mobilité. Si le raccordement au réseau des lignes à grande vitesse équivaut aujourd’hui à une labélisation métropolitaine, l’efficacité et la densité des transports infra-urbains sont la base de l’équilibre économique, écologique et social de la ville. La fin du XXème siècle a connu une politique communale de réarticulation centre-périphéries via le développement du tramway. A cette volonté se substitue aujourd’hui la nécessité de construire l’identité de la ville par la mise en réseau des pôles qui la composent.


Comment générer les fondements d’une identité propre de la métropole répondant aux envies et besoins de la société de demain ? Comment engager chaque lieu et chaque acteur dans ce processus de valorisation ?


La métropole du XXIème siècle cristallise un basculement de la pensée contemporaine, qui substitue à l’idéal du productivisme celui du mieux vivre. Elle implique que la communauté se ressoude derrière les grands thèmes de la conférence de Kyoto sur le changement climatique : air, eau, énergie, gestion du territoire et des transports en commun.

Mais comment donner à la jeune génération de futurs architectes envie et motif pour affronter ses enjeux majeurs de notre société en pleine évolution ?


Comment les former à des méthodes de travail pour gérer l’imbrication de plus en plus complexe des échelles et des acteurs ?
Comment leur faire comprendre que cette accélération sociétale nécessite plus que jamais une attitude aussi théorique que pratique, aussi scientifique qu’artisanale, aussi critique qu’engagé ?


Dans le but de rendre les futurs architectes garants de qualité de notre société en mouvement mon engagement personnel dans l’enseignement est tourné vers la capacité de comprendre les contextes spatiales, temporel et politiques et l’apprentissage de méthodes de travail collaboratif d’élaboration, de négociation et de médiations de projets à l’articulation des échelles.


Les études en Architecture mènent à un grand nombre de métiers du monde de la construction et de l’aménagement. Donner aux étudiants une meilleure compréhension du rôle des différents acteurs des métropoles et du territoire c’est aussi leur apporter de meilleures chances d'intégration professionnelle à tous les niveaux de la conduite de projets.

 

Engagement

Principes

Eveiller les sens

Se mettre en état d'éveil avant d'y mettre le visiteur ou l'usager. Repérer pour cela dans l'espace suburbain toutes les potentialités sensibles et perceptibles d'un environnement détruit, confus ou désaffecté. Donner à ressentir par les sens (les vues, la lumière, le son, le climat, les odeurs, …) ou par les effets sensibles (l'aplomb du corps, l'écart entre le proche et le lointain, la rupture d'échelle, le contraste, …). Donner à ressentir par le sens (la dynamique des cheminements, la présence de signes d'usages anciens, la naissance ou la renaissance d'un paysage).

Hiérarchiser les espaces publics 

Différencier les potentialités d'un site pour diversifier les propositions d'espace public permettant de le reconquérir. Hiérarchiser pour cela leurs échelles, leurs usages et leurs valeurs symboliques. Ces modes de hiérarchisation peuvent se cumuler (l'espace de plus grande échelle pouvant être le plus emblématique et le plus complexe), mais ils peuvent aussi s'enchevêtrer (un espace public de petite échelle pouvant par exemple prendre une valeur symbolique très forte ou constituer un lieu de rencontre particulier). De cette hiérarchie enchevêtrée entre les espaces publics émerge l'unité de l'espace public. Celui-ci naît de l'articulation entre ceux-là.

Catalyser les usages et les représentations 

"Faire milieu" et non seulement paysage, c'est-à-dire veiller à la prise ou à la reprise progressive des usages sur le lieu en train de se faire. Repérer pour cela les usages potentiels dont le site est porteur pour inscrire le projet dans une dynamique d'évolution du territoire. Travailler l'histoire des pratiques et les représentations du lieu (les représentations sont des "usages pionniers", comme on dit des "essences pionnières" pour désigner les premiers lychens ou mousses qui recomposent un substrat végétal sur des sols arides). A partir de là, il devient possible de penser la mixité progressive des fonctions, l'enchevêtrement des usages potentiels, l'amorce des processus ou l'inflexion des tendances, … Ainsi devient-il intéressant de projeter des rythmes de développement ou des échéances différenciées entre les parties enchevêtrées du projet (actions immédiates, projet à un ou deux ans, à moyen terme et à très long terme), veiller à ce que le projet ou l'espace public reste cohérent à toutes les étapes présumées du processus de réalisation (y compris si ce développement s'arrête).

Catalyser les usages et les représentations 

Travailler le programme en même temps que le projet, celui-ci faisant évoluer celui-là et réciproquement (codétermination). Convoquer pour cela les intérêts des acteurs autour de la dynamique du projet, c'est-à-dire littéralement les recomposer de manière à leur donner une "vocation commune" : identifier et faire converger des interprétations complémentaires entre des acteurs hétérogènes (élus, usagers, concepteurs), inventer des stratégies de concertation propres au contexte du projet, "faire accepter la connaissance des autres", confronter les enjeux individuels et les enjeux collectifs, modifier les rapports de force entre opérateurs et usagers, développer des techniques de "récit du lieu", … pour révéler la diversité des pratiques et l'imaginaire collectif qui le fonde. Le but est de motiver le programme par la connaissance et l'interprétation des pratiques ou de l'ambiance initiales, et non de le réduire à un catalogue de fonctions prêtes à changer à la moindre opportunité. Mais encore, le but est de prolonger le sens ou l'histoire du lieu, d'inventer des formes de recyclage d'usages anciens non seulement par l'architecture mais par le programme lui-même.

Rendre la mémoire discrète

L'expression doit être entendue en un double sens : celui de la discrétion d'abord, au sens où la représentation de l'histoire ne doit pas submerger l'appropriation de l'espace public (menace de muséification), celui de la discrétisation ensuite, au sens de la distinction entre deux variables discrètes, au sens ici de la distinction entre l'ancien et le nouveau, entre le substrat du projet (le sol, le monument) et l'intervention nouvelle (le revêtement, le cadrage, la reconversion). La menace est alors celle de la confusion des époques et pose la difficile question de l'authenticité. Préserver la lisibilité de l'intervention nouvelle par rapport à l'existant apparaît comme un principe patrimonial important. Mais plus subtilement, il s'agit de faire sentir la différence plus que de l'exhiber. Faire patrimoine, en ce sens, n'est pas seulement répondre aux exigences de protection des gardiens du patrimoine, mais rendre l'histoire "publique" (qu'elle ne soit pas seulement objet d'étude pour le connaisseur mais aussi perceptible pour tout un chacun) par un marquage discret de son époque. 

Préserver l'indéterminé

C'est le principe d'incomplétude (cf. Principia mathematica, Russell, "tout système logique comprend au moins un énoncé indémontrable"). Apprendre à penser le projet comme incomplet. Ne pas chercher à tout maîtriser, à tout expliquer. D'où l'importance de prendre parti et de clarifier le concept déterminant, permettant de laisser ouvertes les justifications à venir. Un espace public complet épuise le public (les gens autant que le caractère ou l'ambiance) : cela devient un espace purement fonctionnel ou seulement spectaculaire, dans lequel l'usager est bientôt coupable de ne pas tout voir ou apprécier. Préserver pour cela des blancs, des vides, des jachères, des espaces de réserve, des espaces indéterminés, du flou… des marges, du battement, du jeu, de la perturbation, de l'exception. Ce que l'on n’attendait pas. Pourquoi ? Pour des projets futurs, pour des appropriations spontanées et pour des retraites possibles (confort de réserve). 

 

Missions

Uli Seher enseigne depuis 2006 à l’école Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse où il est titulaire depuis 2012. Engagé dans l’ouverture de l’enseignement de l’architecture et convaincu de la complémentarité des métiers, il a initié au sein des Masters 1 et 2 des partenariats avec la FPI Occitanie Toulouse Métropole, les Voies Navigables de France et l’université Jean Jaurès.


Après avoir siégé pendant 6 ans au conseil d’administration de l’ENSA de Toulouse, il est aujourd’hui référent pour les échanges universitaires avec l’Allemagne, le Brésil et la Chine, préside la commission d’Habilitation à la maîtrise d’œuvre en nom propre, ainsi que la commission des Projets de fin d’études.


Il participe aux jurys des Projets de fin d’études et d’Habilitation à la maîtrise d’œuvre en nom propre dans plusieurs écoles d’architecture, et participe au recrutement des maîtres assistants et professeurs au sein du ministère de la culture.
Professeur invité à la Lauréat University de Recife depuis 2014, il fait également partie du conseil consultatif scientifique de l’Université Franco-Allemande et de la fondation Konrad Adenauer.


Actif pour la Chambre de commerce Franco-Allemande, il joue le rôle de médiateur entre les différences culturelles des métiers de l’architecture et accompagne des manifestations des métiers de la construction.


Régulièrement invité comme conférencier, il a été récompensé du Kölner Architekturpreis, du Silver Design Vanguard, et du AIT best office concept.

Flux

 
 

la tribune

Des étudiants préconisent un tramway sur le périphérique toulousain

Lors du Salon du logement neuf à Toulouse vendredi 23 mars, des étudiants ont remis au maire de Toulouse et président de la métropole, Jean-Luc Moudenc, un rapport sur des hypothèses d’exploitation et d’évolution du périphérique toulousain. Ainsi, 70 étudiants de l’école nationale supérieure d’architecture de Toulouse ont travaillé sur la question "comment peut-on apprivoiser le périphérique ?"...

Le vendredi 16 février 2018 à l'Ecole des Ponts - Paris Tech, intervention d’Uli Seher et Raphaël Hoyet au Mastère Spécialisé Exécutive Immobilier et Bâtiment Durables,Transitions énergétiques et numérique. Présentation de leurs projets en France et en Europe à travers le prisme de la métropolisation, de la mobilité et de la ville désectorisé.

Coordinateur : Bernard LENSEL

invités :

Victor ANTONIO, Directeur - Mission tramway, Brest Métropole

Pierre-Marie CHAPON, Directeur de VAA Conseil, Lyon

Gaétan CHERIX, Directeur de la Ha...

Les étudiants de l'atelier Utopies périphériques de l'ENSA Toulouseont été invités à réaliser leur compte-rendu de visite de site sous la forme de courts-métrages. Ici, "Non lieu" par Benoit Bourgade, Vincent Debonnefoy, Simon Imeneuraet et Gilles-Olivier Vincent.

télécharger

ENSA Toulouse: Utopies Périphériques

Lancement du projet pédagogique pour le premier semestre de l'année 2017-2018

télécharger

Dynamie de la métropole toulousaine 2017

Utopies communautaires, Enseignement Master 1 et 2 à l’Ecole Nationale Supérieurs d’Architecture de Toulouse, Semestre universitaire 2016-2017


Enseignants : 
Jérôme Classe, Paysagiste, Philippe Lamy, Plasticien, Marc Raymond, Architecte DPLG, Francine Zarkos, Architecte DPLG sous la direction de Uli seher Dipl. Ingénieur architecte Urbaniste

Intervenants extérieurs : 
Pierre Aouin, Jean Baptiste Chiappe, Benoit Bolderon, Nicolas Collat, Olivier Chadoin, Fabrice E...

Dynamie de la métropole toulousaine 2016

Utopies Ferroviaires, Enseignement Master 1 et 2 à l’Ecole Nationale Supérieurs d’Architecture de Toulouse, Semestre universitaire 2015-2016


Enseignants : 
Jérôme Classe, Paysagiste, Philippe Lamy, Plasticien, Jean Larnaudie, Architecte DPLG, Marc Raymond, Architecte DPLG, Francine Zarkos, Architecte DPLG sous la direction de Uli seher Dipl. Ingénieur architecte Urbaniste

Intervenants extérieurs : 
Pierre Aouin, Jean Baptiste Chiappe, Frédérique Blérot, Frank Biazotto, Beno...

le moniteur

Le travail de l'atelier raconté dans Le Moniteur

En Septembre 2015 commençait un partenariat entre la Fédération des promoteurs immobilier et l'école nationale supérieure d'architecture de Toulouse, invités dans l'atelier pour participer à des tables rondes avec les étudiants, faire la part entre les préjugés et les réalités de ces deux acteurs de la construction autour du thème de la métropole toulousaine.

Please reload

Conférences

Uli Seher

 

INRIA | Smart cities & engeineering for sustainable architecture. Présentation d'un bâtiment bioclimatique dans le cadre de la Summer School de l'EPF et de l'ESTP | Saclay | 2018

Goethe Institut | Construire en bois à Bordeaux, en France et en Allemagne/Autriche. Les nouvelles tendances et matériaux de la maison individuelle jusqu’à l’immeuble de bureau. Les opportunités pour la filière en Nouvelle Aquitaine. | Bordeaux | 2018

Ecole des Ponts, Paris Tech | Présentation de projets urbains ‘made in’ - en France et en Europe à travers le prisme de la métropolisation, de la mobilité et de la ville désectorisé |  Mastère Spécialisé Exécutive Immobilier et Bâtiment Durables, Transitions énergétiques et numérique | 2018

Bund Deutscher Architekten Ostwürttemberg | Die Antwort des (ein)gebildeten Architekten im globales Zeitalter | De la posture de l'architecte à l'ère globale | Laudatio zur Hugo Häring Auszeichnung | Landratsamt Aalen | 2017

 

Ecole des Ponts et Chaussées | « Du quartier à la ville durable » Conférence d’Uli Seher sur une vision européenne de l’urbanisme au Post master Ibd | Marne la Vallée | 2017.

 

Inria | « Environnement et recherche » Conférence d’Uli Seher pour l’inauguration des laboratoires de recherche d’Inria | Saclay | 2017.

 

Ordre des Architectes Midi Pyrénées | « PPP, Partenariat privé dans la pédagogie » Table ronde animé par Uli Seher sur l’enseignement partenarial en architecture | Toulouse | 2016.

 

Fédération des Promoteurs Immobiliers | « Produire autrement » Table ronde animé par Uli Seher sur les méthodes partenariales en architecture et urbanisme | Nice | 2016.

 

Plan 16 |« Jenseits von Marketing und Rendite » Conférence prologue d’Uli Seher d’ouverture | Köln | 2016.

 

Direction d’Urbanisme Paris | « Artisanat et rez-de rue » Débat public de quartier avec la participation d’Uli Seher | Paris Saint Blaise | 2016.

 

Domotex | « Der Architekt als Schnittstellenkoordinator » Conférence d’Uli Seher sur l’évolution du métier de l’architecte | Hanovre | 2015.

 

Stadt Ulm | « Fokus Nutzungskonzept Wilhelmsburg », Conférence d’Uli Seher sur l’identité en temps et en espace | Ulm | 2014

 

Chambre Franco-allemande de Commerce et d’Industrie | « Différences culturelles entre la France et l’Allemagne : leurs influences sur le marché de la construction » Conférence et table ronde animé par Uli Seher | Paris | 2014

 

Ait Architects Partner Award | « Handwerk, die Wirtschaftsmacht von Neben an », Conférence inaugurale d’Uli Seher | Köln | 2014

 

Association amo | « Paradox France-Allemagne » Conférence d’Uli Seher sur les cultures professionnelles France-Allemagne | Paris |2014

 

Les Rencontres de Marseille | « Imagerie pour la recherche Métropolitain » Conférence d’Uli Seher sur les outils de gouvernance dans la planification urbaine au sein du séminaire international « mobilité » | Marseille |2013.

 

Prefetura do Recife, institut de la ville | « Mobilité, Meta mobilité » Conférence d’Uli Seher sur la mobilité urbaine et suburbaine. Séminaire international « Mobilité » | Recife | 2013.

 

Ensat hmo | « Le développement durable autrement » Conférence d’Uli Seher sur l’Architecture bioclimatique, philosophie et réalités | Toulouse | 2012.

 

Cea Saclay | « Photovoltaïque pour bâtiments tertiaire, approche bioclimatiques et recherche » Table ronde avec la participation d’Uli Seher sur l’innovation non technologiques | Paris | 2012.

 

Burgauer Architekturtage | « Architecture et Situations » Conférence d’Uli Seher sur le principe de situation | Burgau | 2012.

 

Prefetura do Recife, Consulat de France au Brésil | « Mobilité, Immobilité en Métropoles » Conférence d’ouverture du Séminaire international « mobilité et durabilité » par Uli Seher | Recife | 2011.

 

Nonabia | « Building Citizenship, densifications urbaines à Tripoli » Conférence d’Uli Seher et Andreas Mörschel pour la 9ème biennale au Parque do Ibirapuera / Oca, | São Paulo | 2011.

 

Ait Gesellschaft für know-how transfer in Architektur und Bauwesen mbH | « la chaise, symbole du pouvoir », Conférence d’Uli Seher sur la symbolique de la chaise, Amalfi, 2011

 

Drac Limousin, les jeudis du patrimoine | « Horizons » Conférence d’Uli Seher sur la réhabilitation de la Caserne de la Visitation à Limoges | 2011.

 

Ensa de Toulouse | « Outils de Conception transfrontalier », Conférence d’Uli Seher au séminaire stratégies urbaines | Toulouse | 2011.

 

Caue du Gard | « L’imprévue, l’imprécis et l’indéterminé », Conférence d’Uli Seher sur la philosophie architecturale et urbaine de l’agence BRS | Nîmes | 2010.

 

Les Rencontres, « La culture outil de planification urbaine », Conférence d’Uli Seher à la biennale d’architecture | Venice | 2010.

 

Ait Gesellschaft für know-how transfer in Architektur und Bauwesen mbH Hambourg | « Outils de conception complexes croisés », Conférence inaugural de l’exposition BRS à la Galerie d’architecture par Uli Seher | Hambourg | 2010.

 

Ecole Polytechnique | "Digiteolabs, les enjeux environnementales, les usages et le maître d’usage dans le projet ", Conférence d’Uli Seher sur la méthodologies de conception, de réalisation et d’utilisation | Saclay | 2009.

 

Nax, Bundesarchitektenkammer, Netzwerk, Architekturexport | "Réseaux d’architecture européen", Participation d’Uli Seher au Cycle de Conférence pour formation continue | Cologne | 2009.

 

Ville de Suresnes | "Espaces sexués, le devoir spatial de la femme", Conférence d’ouverture d’Uli Seher et débat Forum des Femmes | Suresnes | 2008.

 

Maison de l’architecture Midi-Pyrénées | "Maquette – Conception, 3 projets de la conception à la réalisation", Conférence d’Uli Seher sur les outils de conception et réalisation | Toulouse | 2008.

 

Ait, Gesellschaft für know-how transfer in Architektur und Bauwesen mbH  | "Mixité intergénérationnelle, outil de développement", Conférence sur la programmation transversale de la mixité | Bari | 2008.

 

Caue 92 | « Génération Composite et la tolérance comme condition de toute transformation » Conférence débat avec Uli Seher, Claude Eveno et Jaques Moussafir | Seaux | 2008.

 

Inoutic,  Brand new stars | « La Maison d’innovation, filtre de propriété intellectuel ». Conférence débat international autour des enjeux de construction avec la participation d’Uli Seher | Vitra, Weil an Rhein | 2007.

 

Peter Behrens School of Architecture | « Utopies et paradoxes, outillage conceptuel » Conférence d’ouverture des portes ouvertes de l’université par Uli Seher | Düsseldorf | 2006.

 

Plan 05 | « Réécrire l’espace, un acte expert, une action ordinaire » Conférence d’ouverture des Ateliers de Travail d’une semaine « l’habitat futur » au forum de l’architecture actuelle avec la participation d’Uli Seher et Nicolas Tixier | Cologne | 2005.

 

Architekten und Ingénieurverein, Stuttgart | « La méta ville, problématiques de l’étalement urbain en relation de Stuttgart 21, le quartier du Futur » Conférence enjeux de la densification urbaine par Uli Seher, Patrice Noviant | Stuttgart | 2004.

 

Interreg, Alsace Qualité Environnement, Virtuelle Hochschule Oberrhein | « Ré -urbanisation en France : concept et réalité » Conférence d’Uli Seher sur la transformation de friches militaires | Strasbourg | 2004.

 

Ministère des affaires étrangères, Institut Français de Leipzig, Ville de Leipzig | « La revitalisation de la Duchère à Lyon comme exemple de qualification d’ensemble sensibles », Conférence d’Uli Seher pour les journées de la réhabilitation | Leipzig | 2003.

 

Ministère des affaires étrangères, service de l’urbanisme | « Ponts et Passerelles France Allemagne », Cycle de Conférence nomade par Uli Seher dans 7 villes en France et en Allemagne sur la culture de la Construction | Cologne, Breme, Berlin, Dresden, Munich, Lyon et Paris | 2000 – 2002.

 

Ministère de la culture, Les 3ème rendez-vous de l’architecture | « Requalification et revitalisation du bassin minier de Herten , Conférence d’Uli Seher de témoignage d’une démarche de projet inédite | Paris, Cnit | 2002.

 

Daad, Office Franco-Allemande d’échanges universitaires | « Iconographie politique dans l’espace public » Conférence d’ouverture d’Uli Seher à l’école d’été | Paris | 2002.

 

Daad, Office Franco-Allemande d’échanges universitaires | « les études d’architecture dans un différentiel culturel », Conférence d’information et table ronde pour les journées universitaires franco-allemandes avec la participation d’Uli Seher | Strasbourg | 2002.

 

Plan 00, Ville de Cologne, Direction de l’économie et l’urbanisme | « Stratégies de revitalisations de l’espace public », Conférence d’ouverture du Plan camp par Uli Seher | Cologne | 2000.

Agnès Bertholon

Congrès : entre tradition et modernité, quel avenir pour les bibliothèques. Thème, “la maîtrise d’ouvrage pivot de la réussite architecturale d’un projet ”| Paris |2013

 

Conférence « compacité, fluidité, espaces informels » pour l’American Institute of Architects Puerto Rico Chapter | Puerto Rico |2009

 

Conférence sur les Toitures terrasses CSTB | Paris |2004

 

Participation aux journées HQE CSTB | Paris |2002

 

Conférence à l’école d’architecture de Nantes avec Pierre Lombard architecte | Paris |1998