• uli seher

COVID-19 RÉFLEXION AUX MANQUES D'INFRASTRUCTURES HOSPITALIÈRES

Mis à jour : avr. 16

Transformer les hôtels en établissements de soins provisoires afin de temporiser l‘affluence dans les hôpitaux face à la pandémie du COVID-19.


Nous sommes des architectes ayant connaissance des spécificités de la construction hospitalière et hôtelière. Nous sommes, comme tout nos concitoyens abasourdie de la pandémie Covid-19 et de leurs conséquences qui frappent notre société. Nous nous posons aujourd’hui la question ‘comment contribuer’ à notre niveau et cela tout de suite et surtout sans attendre -maintenant !



La crise actuelle est sans précédent dans les temps modernes. Si les prévisions sont même partiellement exactes, nos meilleures préparations ne répondront toujours pas au besoin de lits de patients hospitalisés pour gérer l'afflux potentiel de personnes nécessitant des soins.

Bien que toutes les personnes infectées n'aient pas besoin d'une surveillance physiologique étroite, il peut au moins être nécessaire de recevoir des soins médicaux à un moment donné de la maladie, d’un endroit où s’isoler et se reposer. Ce qui nécessite probablement plus de chambres d'hôpital que celles actuellement disponibles dans tout le pays et dans chaque ville. Les écarts entre la capacité actuelle et la demande potentielle étendent notre système de santé au-delà de tout ce qui est imaginable.


La France est un pays touristique qui dispose d’une offre hôtelière hors du commun. Il existe quelque 18 000 Hôtels en France totalisant 660 000 chambres. Rien qu’à Paris existe1573 Hôtels totalisant 80 617 Chambres. Le secteur du tourisme est le premier qui a été impacté par le virus COVID-19 par l’effondrement de la mobilité de personnes à l’échelle mondiale. Une capacité touristique de 100 000 chambres sont inexploitées en France depuis le début du confinement.


Il est difficile, voire impossible, sans d'importantes rénovations chronophages, de convertir et de rénover un hôtel en un hôpital pleinement opérationnel qui répond à toutes les exigences en matière de licences et de conformités. Une telle conversion ne serait opérationnelle dans les temps. En revanche un grand hôtel avec une grande capacité de chambres et d’espaces de conférence et de réunions généreux peut être converti en établissement de soins provisoire ou en poste médical avancé.


La vitesse d’adaptation sera la clé !

Ces hôtels sont principalement situés dans les centres urbains et à proximité des grands hôpitaux où les besoins de traitement et de confinement de COVID-19 sont les plus élevés.


L’entrée de l’hôtel est suffisamment spacieux pour organiser la différenciation des flux vers l’accueil pour l’enregistrement et la répartition des patients.

La conversion des chambres d'hôtel est destinée à des patients à faible acuité ou pour sortir du confinement progressivement. Les patients présentant des facteurs à risques élevés en fonction de l'âge et des conditions préexistantes seraient mieux pris en charge à l'hôpital. La solution hôtelière vise à préserver les ressources hospitalières pour des patients les plus malades.

Les salles de conférences et de réunion seront capables d’accueillir les soins intensifs. Ces grands espaces sont flexibles avec la capacité de supporter des charges élevées au sol et au plafond.

La réversibilité en chambre d’hôtel est assurée par des interventions légères Après l'utilisation de COVID-19, tous les équipements spécifiques doivent être retirés ou remplacés avant que l'hôtel ne reprenne ses activités normales.




0 vue

NOUS TROUVER :

Tél :  + 33 1 48 00 06 93

Fax : + 33 1 48 24 21 60

Email : brs@brsarchi.com

NOUS CONTACTER:

  • Black Instagram Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black YouTube Icon

© 2019 BRS architectes ingénieurs l Tous droits réservés l mentions légales